Monday, February 14, 2005

La Chine

La Chine s’ouvre, c’est la bonne nouvelle.
Mais tout n’est pas rose…

Je regardais aujourd’hui Thalassa qui presentait un reportage sur ces Chinois qui ramassent des coquillages en Angleterre. Certains d’entre eux sont morts noyes il y a quelques mois, et ce drame met en perspective les problemes que posent la politique economique chinoise.

Un de ces chasseurs de coquillage expliquait qu’il avait 2 hectares dans son village, qui lui suffisait pour vivre et faire vivre sa famille. Un jour le gouvernement a decide de construire un aeroport et a confisque le champ de ce paysan. Bien sur, il a recu une compensation monetaire. Mais cette compensation a ete distribuee par le gouverment central, qui l’a donne au chef de region, qui l’a transmise au chef de canton, qui l’a remise au chef de village, qui l’a finalement verse au paysan. Sauf qu’a chaque etape, chacun avait pris une commission sur le montant, et que donc il ne restait plus grand-chose a la sortie. Le paysan n’ayant plus de champ, plus d’argent et pas de quoi se nourrir ou nourrir sa famille, a du quitter le pays pour rejoindre un de ces pays de l’Ouest ou tout est possible.
Et voila donc ce paysan ramassant des coquillages dans le froid du Nord de l’Angleterre, et partageant une chambre avec 10 autres illegaux pour rembourser son passage et tenter de survivre avec ce qu’on veut bien lui donner. Le tout avec un marche du coquillage qui paye 15 euros des sacs de coquillages qui sont achetes le double quand les ramasseurs sont Anglais…

Bref, il y a d’un cote une Chine moderne, avec une infrastructure du dernier cri, et des ingenieurs brillants qui ne coutent qu’un quart de leur pairs americains. Et puis il y a le « collateral damage », des paysans ou des mineurs sacrifies pour l’interet du plus grand nombre (on l’espere) ou peut etre pour celui d’une elite qui compte parmi elle les gens les plus riches du monde (le top 10 des fortunes dans le monde compte en effet quelques chinois).

Avec tout ca, on se donne bonne conscience en se disant que l’ouverture de la Chine va quand meme contribuer a enrichir une certaine classe moyenne, qui ne pourra pas s’empecher de rever de jours meilleurs, et que donc sur le long terme, c’est sans doute la democratie qui prevaudra. Mais il y a aussi parfois le doute, l’idee qu’en travaillant la-bas, je cautionne une methode de gouvernement honteuse dans laquelle le respect de l’individu n’est pas vraiment en premiere place.

A cote de ca, il y a l’Inde, qui prospere aussi avec l’offshoring, mais ou les methodes sont un peu plus democratiques. On est content d’y trouver de la main d’œuvre pas chere, et on regrette que l’infrastructure ne soit pas toujours a la hauteur des images diffusees : j’ai connu Bangalore, la Silicon Valley de l’Inde, avec des coupures d’electricite 2 fois par jour. Du jamais vu en Chine…
Mais j’ai aussi ete rassure de savoir que l’explication de ces problemes vient du fait que les decisions d’infrastructures sont prises par des elus qui sont obliges de tenir compte de l’opinion des paysans locaux, qui restent une majorite qu’ils ne peuvent pas contourner. Et finalement je me dis que je prefere peut etre subir ces coupures d’electricite plutot que de savoir que l’infrastructure moderne dans laquelle je fonctionne est fournie au detriment de paysans et de mineurs qui ont ete condamnes d’office a la cause de la croissance economique.

La conclusion de cette reflexion est que malheureusement il n’est pas facile de trancher sur la question. Ignorer la Chine au profit de l’Inde, c’est se priver d’une opportunite de changer les choses la ou il y en a le plus besoin. Mais travailler avec la Chine, c’est aussi sacrifier des vies, a l’exemple de ce qui arrive au ramasseurs de coquillages du Nord de l’Angleterre.
Comme je suis plutot partisan de l’action, je crois qu’en final je prefere aller en Chine pour y faire bouger les choses. Et puis il faut essayer de faire que les pays d’acceuil des refugies economiques chinois assurent. C’est le probleme plus general de l’immigration clandestine, et du travail des illegaux, un autre vaste debat…

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home