Friday, February 11, 2005

Chassez le web, il revient au galop

Les weblogs ne sont rien d’autre que les websites des premiers jours mis a la portee d’un plus grand nombre. La bulle a explose, mais l’internet a continue de grandir, et le nombre d’internautes avec. Et malgre les premieres experiences ratees, certains concepts ont survecu, et de nouveaux sont apparus. Il y a eu consolidation du marche, avec des grands vainqueurs comme Amazon ou Yahoo. Et puis il y a eu Google, avec une autre approche pour gerer la surabondance des informations et documents disponibles, jusqu’a la rendre abordable pour tous, et puis aussi il y a eu les Blogs.

Les weblogs sont utilises aujourd’hui beaucoup a des fins egocentriques, avec tout un etalage de deprimes et de miseres qui font froid dans le dos, mais aussi pour faire du RP, une facon de pousser l’info vers une audience d’internautes qui a l’opportunite de repondre et engager un vrai dialogue. Moveon.org a par example utilise ce concept pour debattre des actions a mener pendant la campagne electorale aux US (Action Forum). Dean s’est aussi rendu fameux grace a son blog.
Avec ces nouveaux outils de communication, et les possibilites qu’ils ouvrent de donner du pouvoir a des communautes qui etaient auparavant releguees au rang de « marginales », on se prend a rever de nouveau de nouvelle economie, de « revolution » politique et sociale.

La premiere version du web avait un focus commercant, on y a vu l’apparition des webstores, du B2B.

La deuxieme version du web a maintenant un focus social, centree sur les communautes, et la mise en valeur de l’individu, meme si il reste encore noye dans la masse.
Reste a savoir si il y a vraiment assez de « disruption » pour changer la facon dont le monde fonctionne, ou si on va retomber dans les meme schemas meme si ils s’appuient sur ces nouvelles technologies.

Prenons le cas du journalisme : les blogs permettent a un journaliste (ou would-be journaliste) de produire du contenu facilement. Si le contenu est bon, les visiteurs devraient finir par venir et il sera peut etre possible de generer un vrai revenu sur la base de pubs ou de donations.
Mais comme nul n’est expert dans tous les domaines, il reste un besoin de faire une aggregation des points de vue interessants ou des nouvelles importantes. Ce travail de triage peut etre fait par un individu ou un groupe, mais on prend le risque qu’il soit partial, ce qui nous ramenerait au systeme existant. Ou bien il peut etre fait de facon automatique, sur une base du nombre d’acces au « post » et/ou autres criteres techniques (mots cles, referencement vers ou depuis d’autres sites, etc…). C’est comme ca qu’est genere la page « Google News ».

Aujourd’hui je vois des experiences pour essayer d’etablir un modele, un mode de fonctionnement avec un mode de revenu viable, mais pas encore de systeme qui ai fait ses preuves. Les paris sont donc ouverts : evolution ou revolution ?

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home